REMONTEES CAPILLAIRES


1 . DÉFINITION

schema_diagnostic_ligne_fracture_fr

La remontée capillaire est caractérisée par la présence de lignes de fracture, failles, sources sous la construction. L’eau en mouvement dans ces lignes de fracture provoque par frottement un potentiel électrique faible entre 50 et 500 millivolts.

Le champ magnétique terrestre (C.M) part du noyau de la terre vers l’infini (∞), lorsqu’il passe par ces lignes de fracture, ce C.M devient perturbé, par le faible potentiel électrique et devient un champ électromagnétique (C.E.M.).

Ces perturbations sont vérifiables et quantifiables avec un géo magnétomètre (en nanoteslas).

Ces C.E.M. véhiculent des molécules d’eau qui passent dans les capillaires du terrain. Ces molécules d’eau se chargent des sels contenus dans le terrain traversé et pénètrent dans les capillaires des matériaux (murs et dalles).

Le diagnostic devra comporter 3 conditions impératives pour confirmer ou infirmer la présence de remontées capillaires :

1. Analyse des sels contenus dans les matériaux (nitrates, sulfates)

2. Lecture de la frange d’humidité et mesure des taux d’humidité des matériaux

3. Mesure du potentiel électrique en millivolts

Dans ces conditions le mur devient une petite pile;

Ces 3 éléments (+, S, E) = Triptyque existentiel de la remontée capillaire

 

EXPLICATION D’UN TRIPTYQUE EXISTENTIEL

L’humain a son triptyque de vie. Il nous faut :

  • Nous alimenter
  • Boire
  • Respirer

 

Il suffit de supprimer une seule des 3 conditions du triptyque pour disparaître.
Enlever un pied à un trépied le fait tomber. Un triptyque nécessite 3 conditions sinéquanones.

 

Pour la remontée capillaire, il en est de même. Il faut agir sur un élément pour la supprimer.

1. Les sels minéraux sont des solides et ne peuvent s’évaporer. Ils resteront inactifs lorsque l’assèchement du mur sera effectif.
2. L’eau dans le mur est l’objet du problème d’humidité et l’assèchement de celui-ci est donc recherché.
3. Le potentiel électrique est la véritable origine du problème de l’eau qui pénètre dans les capillaires par le champ électromagnétique (C.E.M.)

 

En conséquence, s’agissant de stopper la remontée capillaire, on ne peut agir que sur le potentiel électrique en inversant la polarité de celui-ci. L’inverseur de polarité bloque totalement la remontée capillaire comme le fait également l’électro osmose, à la différence qu’il travaille dans un rayon d’action et non sur un linéaire de mur, permettant ainsi l’assèchement des murs, dalles et cloisons du site affecté.